European Sommelier Certificate
News
Search :

DEGUSTATION EXCEPTIONNELLE DE VINS MOLDAVES A CHISINAU AU RESTAURANT EMBARGO (07-07-2018)

Deux vins de Rara Neagra

Les vins issus du cépage de la variété locale Rara Neagră, quoiqu’ancienne, sont devenus récemment très populaires en Moldavie. Traditionnellement, les viticulteurs moldaves ne considéraient ce cépage favorable que pour les assemblages et ne le produisaient pas en monocépage. Et il était connu seulement parce qu’il servait à l’élaboration du célèbre Negru de Purcari (avec le Cabernet-Sauvignon et le Saperavi).
 Auteur : Angelina Taran, https://wine-and-spirits.md/dva-vina-rara-neagra/

Ecroulement des stéréotypes

La première compagnie qui a dynamité ce stéréotype a été Dionysos-Mereni, mettant sur le marché, au début de 2006 (avant l’embargo) le Rara Neagra, atteignant immédiatement avec lui l’échelon « premium ». Et c’est devenu une « bombe ». J'en suis le témoin !
A cette époque, sur notre marché, il n’y avait presque pas de vins élaborés avec les variétés locales. La variété du raisin Feteasca Alba était considérée comme obsolète, Feteasca Neagra avait été oubliée depuis longtemps, les nouvelles variétés de la sélection moldave ont été considérées avec scepticisme par les vignerons. Et puis, la mode des vins issus de Cabernet Sauvignon et de Chardonnay était à son apogée. Et pour entrer sur le marché avec l’inconnue Rara Neagra (où ont-ils trouvé ces vignobles ?), cela comportait un très gros risque. Mais il faut noter qu’à cette époque l’entreprise Dionysos-Mereni était parmi les leaders de la qualité et l’un des fondateurs des tendances en Moldavie, jusqu’au moment où l’embargo russe ont atteint cette dynamique. Ce vin a été immédiatement remarqué par des experts étrangers, qui l’ont distingué parmi la masse de tous les vins moldaves, et qui l’ont désigné comme la carte de visite de notre pays.
Néanmoins, malgré le fait qu’après le 27 mars 2006 toute la vinification moldave s’est effondrée dans l’oubli, ce vin, même si ce n’est pas tout de suite, a donné une impulsion à la production des vins de variété Rara Neagra de haute qualité. Il a émergé dans le cœur des viticulteurs locaux et des amateurs de vin.
En examinant ma cave, j’ai trouvé une bouteille de Carlevana Rara Neagra Raritet 2013, qui n’est plus en vente. Dans les magasins de vin, on n’y trouve que de la récolte 2014. Apparemment, son heure est venue. Mais je voulais comparer ce vin avec un vin plus jeune. Donc, aujourd’hui, j’ai deux millésimes d’un vin issu du cépage Rara Neagra. Je vais commencer par le plus jeune.

Ville souterraine Rara Neagra, 2015 IGP Valul lui Traian

Le vin a été mis en bouteille en avril 2016 et bouché avec une capsule à vis, Il n’est donc pas destiné à une longue garde.
Le producteur – l’entreprise Cricova – a noté que le vin était élaboré avec des raisins issus de leurs propres plantations (5,97 hectares) près du village Gavanoasa, dans le sud de la république.
Vin de couleur rubis. Le premier nez – des baies noires, mûres. Le bouquet révèle des notes de mûres, de tournesol, de framboise, de cerise noire et d’élevage en bois de chêne. Aprés plusieurs minutes dans un verre, il commence à révéler des notes plus fondues.
Le vin titre 12,5% d’alcohol. Très doux, soyeux au goût, d’abord légèrement astringent, mais ensuite (avec saturation en oxygène du vin) cela disparaît. On y trouve des notes de prune, et en arrière-goût – sorbe noire.
Le prix en est modeste, environ 70 Lei (3,60 €) dans les magasins, c’est juste un bon vin.

Carlevana Rara Neagra Raritet, 2013

Les vins issus du cépage Rara Neagra sont légers, ils ne sont donc pas recommandés pour un vieillissement de longue durée. Ce vin du fondateur (Dionysos-Mereni) a quatre ans et demi ; j’ai débouché la bouteille avec enthousiasme. Dès que le bouchon a été enlevé, des notes de baies noires douces se sont diffusées.
Il a été mis en bouteille en juin 2015 et titre 13% d’alcool, le raisin était bien mûr. Quel luxe dans un verre ! Vin de couleur rubis.
Le bouquet présente des notes de cerise juteuse mûre, de framboise peu mure, mûres et mûrier noir. Les notes d’élevage sont très délicates, parce que le vin a été vieilli dans des foudres en chêne pendant 18 mois (c’est là la base de la vinification moldave !). Barrique – ce n’est pas notre style.
Il est enveloppant, harmonieux, volumineux, avec un corps peu volumineux (son élevage l’a quelque peu renforcé). Dans le goût – les cerises fraîches, et en arrière-goût des notes de confiture de cerise. Le vin présente des larmes épaisses et régulières. Tant de plaisir !
Dans les magasins de vin, ce vin de 2014 coûte environ 230 lei (11, 70 €). Mais ça vaut le coup, parce que c’est le Raritet.
Les viticulteurs de l’époque soviétique ont eu tort ! Une belle Rara Neagra et le vin produit peut être un grand vin
Vous pouvez dire que j’exagère peut-être, parce que les vins de ces variétés ne sont plus en vente. Mais, je crois, que les vins de la récolte de l’année prochaine en seront la preuve et seront aussi grand. Le seul problème est qu’ils sont rapidement achetés.

Dégustation Blanc de Noirs : vins blancs issus de raisins noirs
Par Andrei Cibotaru · le 14 juin 2018 – www.finewines.md

Hier soir nous avons organisé pour la première fois, en compagnie des amis d’Embargo, une dégustation de vins blancs issus de raisins noirs, d’après la méthode d’élaboration des vins « Blanc de Noirs. » Nous avons sélectionné sept sortes de vins typiques de Moldavie, deux effervescents, quatre vins blancs secs tranquilles, et pour finir, une surprise avec le vin « Orange »,  produit avec du raisin blanc vinifié comme les vins rouges.

La technologie Blanc de Noirs demande à ce que le jus du raisin soit écoulé immédiatement après le pressurage des baies, la macération devant être la plus courte possible. Même si le mout peut être un peu rosé au premier soutirage, le vin sera décoloré par le SO2, et les anthocyanes ainsi que les autres éléments extraits de la peau seront ultérieurement éliminés grâce au débourbage.
Cette technologie est utilisée spécialement pour la production des vins effervescents ; donc, il était naturel de commencer par un tel vin, et notamment avec le vin effervescent extra-brut Cricova « Pinot Noir », de la série Blanc de Noirs, ayant obtenu une médaille d’argent au prestigieux concours « Effervescents du Monde ». Ce vin effervescent a été produit d’après la méthode classique française, avec une deuxième fermentation en bouteille et un affinage sur lattes durant au moins 3 ans. Un vin avec des arômes de pomme verte et de citron, qui combine fraîcheur en symbiose avec les nuances d’affinage.

Il y avait un autre Pinot Noir en version Blanc de Noirs du Château Vartely. Une couleur jaune paille, avec une bulle fine et persistante, un nez élégant de pommes mures et des notes toastées, un arrière-goût long et frais. La récolte 2013, 100% Pinot Noir, produite d’après la technologie traditionnelle avec une seconde fermentation en bouteilles et une mise sur lattes d’environ quatre ans. Magnifique ! Vous le trouvez à 140 lei (7,15 €), bien frais chez Embargo.

Le Blanc de Cabernet de Radacini est probablement le pionnier de ces vins en Moldavie. Il a été produit pour la première fois en 2002, sous la signature « flying » du producteur des vins italiens Umberto Menini, initialement prévu seulement pour les marchés d’exportation. Depuis plusieurs années il est aussi vendu en Moldavie et représente une des premières références pour le consommateur lorsque vous nommez le Blanc de Cabernet. Transparent à la couleur, avec de forts arômes de poivron vert et un goût frais, bien équilibré. Au prix de 60-70 lei (entre 3 € et 3,50 €), c’est un vin qui doit être impérativement être goûté par tous ceux qui aiment le bon vin.

Lors de notre dégustation, nous avons également eu une « nouveauté » sur le marché : un Cabernet Blanc de Noirs, produit pour la première fois par Castel Mimi. Le vin le plus limpide de la dégustation, d’une une édition limitée de 1 200 bouteilles, une nouvelle expérience de Castel Mimi, partiellement fermenté en futs de chêne et en cuves inox. Le vin n’étant pas mis encore à la vente, nous avons eu ainsi le privilège de le déguster en avant-première.

Un Cabernet Sauvignon Blanc de Noirs, le dernier vin de la soirée, est issu d’une cave de la rive gauche du Dniestre — Kvint Winery & Distillery. Les raisins sont cueillis manuellement dans la région IGP Codru, près du village Doibani. Des notes de groseille blanche, de citron vert, mais aussi de fruits exotiques à un prix de 50 lei (2,55 €) qui nous a tout simplement impressionné. Je vais répéter ce que j’ai dit aux invités hier soir : Kvint nous étonne depuis quelque temps avec des vins extraordinairement bons et à un prix plus extraordinaire ! Bon pour les consommateurs et une belle concurrence pour les autres domaines sur le marché de vins de Moldavie.

C’est la troisième fois qu’ Ilie Gogu vinifie le Merlot alb (blanc), ceci depuis 2015, avec la médaille d’or au Berliner Wein Trophy. Nous avons dans le verre un vin limpide, avec des nuances légères jaune-vert. Nez très frais, sur des arômes de cerises blanches, poivron doux et fruits exotiques. Il titre 13% d’alcool, ce qui ne se ressent pas et l’acidité est agréable. Il est mis en bouteille dans une édition ultra-limitée, seulement en 900 bouteilles, dont les derniers exemplaires sont restés en ville. Dépêchez-vous, vous ne le regretterez pas !

Et le dernier, mais non le moindre, a été un vin tout à fait différent : 5 Eléments « Orange » du petit producteur Equinox. C’est un peu le contraire d’un « Blanc de Noirs » — issu de cépages blancs, d’après la méthode d’élaboration des vins rouges. Produit avec les raisins de la récolte 2017, il a macéré pendant 3 mois sur marc dans des cuves en inox et mis en bouteille dans une édition limitée à 1 500 bouteilles. Tous les vins signés par Constantin Stratan sont produits exclusivement à base raisin récoltés dans les vignobles d’Olanesti (au sud de la Moldavie, dans la région Purcari) et sont certifiés Bio. Le vin a un couleur d’un jaune intense à ambré, les arômes sont de tisane et de fruits jaunes séchés. On peut aimer ou non les vins « Oranges », mais c’est certainement quelque chose de spécial qui mérite d’être dégusté au moins une fois dans la vie. Les 5 Eléments en ordre décroissant sont : Chardonnay, Feteasca Alba, Feteasca Regala, Babeasca Gri (!) et Pinot Gris.

Ce fut une très belle dégustation et nous disons un très grand merci à tous les invités !

Des remerciements particuliers à Andrei Stirbu et à Ilie Bunescu d’Embargo, pour leur soutien logistique et moral, dans le bon esprit de Wine of Moldova ! 🙂

1 leu moldave = 0,051 €

Put your name down to receive our newsletter :

Here’s my name
667039 viewers

Association des Sommeliers d'Europe vous invite á une formation en sommelerie et à découvrir l'oénologie
par une initiation dans la dégustation du vin au cours de votre visite de cave à vin.