Certificat Sommelier Européen
Actualités
Rechercher :

Dernière journée de notre périple au Liban, Château Musar, Notre Dame de Harissa et les Grottes de Jeita (13-10-2017)

SAMEDI 7 OCTOBRE
Château MUSAR
Kesrouan


Gaston HOCHAR

La philosophie de la famille Hochar en matière de respect de l'environnement signifie que les 180 hectares de vignes Musar sont gérés avec une interférence humaine minimale, et que tous les vins sont aussi naturels que possible. Château Musar a été le premier producteur au Liban à obtenir la certification biologique pour ses vignobles.
La plupart sont situés dans la vallée de la Bekaa, enclavée entre deux chaînes de montagnes parallèles à la côte méditerranéenne du Liban. La vigne est cultivée ici depuis au moins 6000 ans : les Phéniciens (ancêtres marins des Libanais moderne) ont contribué à l’implantation de la vigne et du vin, de Byblos à toutes les zones a  utour de la Méditerranée.
Flanquée de montagnes couvertes de neige, et nichée à 1000 m au-dessus de niveau de la mer, la beauté sereine de la vallée de la Bekaa est bénie avec 300 jours de soleil par an, les brises de montagne fraîches et une température moyenne de 25 °C (englobant les hivers neigeux et les étés chauds). Les vignobles étaient Musar 'biologique' par défaut avant que le terme fût inventé.
Tous les raisins sont récoltés à la main entre Août et Octobre par des Bédouins locaux. Dans la cave, les levures ambiantes font le travail de la fermentation. Un minimum de soufre est utilisé et les vins du Château Musar ne sont ni collés, ni filtrés. Château Musar produit également L'arack de Musar, le plus pur du Liban, esprit anisé.

Le Château Musar Rouge est un assemblage de Cabernet Sauvignon, de Carignan et de Cinsault provenant des vignobles à proximité des villages de Ammiq, Aana et Kefraya dans la vallée de la Bekaa, terroir graveleux aux sols calcaires. Planté dans les années 1930, les rendements sont faibles (âge moyen : 40 ans) : 35hl par hectare. Les diverses cuvées qui composent le Château Musar Rouge subissent de longues fermentations dans des cuves à revêtement de ciment à des températures inférieures à 30°C. 6 mois après la récolte, ils sont transférés dans des barriques de chêne français pendant un an (forêt de Nevers, futs neufs changés tous les trois millésimes). L’assemblage est fait deux ans après la récolte ; le vin obtenu est ensuite replacé dans les cuves en ciment avant d'être embouteillé 12 mois plus tard. Chaque vin est assemblé afin de refléter les caractéristiques du millésime : dans les années les plus chaudes, le Cabernet Sauvignon pourrait dominer (les raisins à peau épaisse supportent mieux la chaleur) ; des conditions plus fraîches peuvent favoriser le cépage Cinsault. Après maturation en bouteille pendant 4 ans dans les caves profondes en pierre de Château Musar, les vins terminés sont mis en vente sept ans après la récolte. Sans collage ni filtration en bouteille, les Château Musar rouges sont susceptibles de devoir être décantés. Il s'agit d'une caractéristique commune à la plupart des vins fins et cela est particulièrement vrai pour les rouges de Musar de plus de dix ans.

Château Musar blanc est un assemblage des cépages Obeidy et Merwah, anciens et indigènes des montagnes du Liban, pouvant être cousins du sémillon et du chardonnay. Les vignes d’Obeidy ont été plantées entre 1920 et 1947, sur les contreforts des montagnes de l'Anti-Liban près d’Ain Arab, sur un sol caillouteux et calcaire, tandis que les vignes de Merwah l’ont été côté mer du Mont-Liban en Baqaâta, sur un sol de graviers calcaires. Les rendements sont très faibles : 25 hl par hectare. L’altitude de plantation est d’environ 1400m, et les plants sont francs, non greffés. Le Château Musar blanc fermente en barriques de chêne français (forêt de Nevers, neufs sur environ 30% de tous les nouveaux millésimes) pendant 9 mois, assemblé et mis en bouteilles et à la fin de sa première année et mis sur le marché sept ans après la récolte. Le décanter car les Château Musar Blancs sont à leur meilleur niveau après un « temps de respiration » de plusieurs heures, et doivent être servis à environ 15°C.
Le terroir du village de Aana dans la vallée de la Bekaa produit de très faibles rendements (25 à 30 hectolitres par hectare) sur des vieilles vignes produisant des vins riches et concentrés, intenses. Un vin de grande structure et un potentiel de vieillissement. Ce vignoble est spécifiquement choisi en raison de son caractère - Les vignes sont ici sur des sols plus riches, calcaires, et l'âge des vignes est en moyenne de 35 à 50 ans.
L’Arack de Château Musar est fabriqué à partir d'alcool de raisin d’une moyenne d'âge de cinq ans. Il est distillé quatre fois avec un ajout de graines d'anis pendant la quatrième distillation.

Comme à chacune de nos visites, nous avons été reçus par le Maître des lieux, Monsieur Serge Hochar qui nous a présenté les vins du château

MUSAR JEUNE blanc 2016 viognier, vermentino, chardonnay
Robe jaune paille, brillante et limpide. Nez de moyenne intensité, notes végétales et cire. Belle intensité en bouche, puissant, fleurs blanches, iris, longueur moyenne

MUSAR blanc 2007 Obeidy, merwah
Robe dorée, éclats or, brillante et limpide. Nez riche et puissant, fleur de lys sur une note safranée. Bouche ronde et grasse, miel et champignon de Paris. Très belle longueur sur une touche poivre gris

MUSAR JEUNE rosé 2016 80% cinsault, 20% mourvèdre
Robe pelure d’oignons, brillante et limpide. Nez fermé, petits fruits rouges après aération. Bouche amande fraîche sur une note iodée. Vin à l’acidité moyenne

MUSAR JEUNE rouge 50% cinsault, 30% syrah, 20% cabernet sauvignon
Robe pourpre aux reflets violets. Nez intense de fruits noir, mûre. Belle attaque en bouche sur le cassis et la noix de muscade. Bel équilibre

HOCHAR 2012 cinsault, cabernet sauvignon, carignan et grenache
Robe topaze, reflets tuilés, de moyenne intensité. Nez de coing, fin et gourmand. Bouche sur une note de douceur, fruits noirs compotés. Longueur moyenne

MUSAR 2008 cinsault, carignan, cabernet sauvignon
Robe concentrée, notes brique, disque tuilé. Nez orange confite et pâte de fruits. Bouche encore ferme sur des notes de sous-bois, de zestes d’orange confits. Belle longueur

Après cette belle dégustation dans un des domaines emblématiques du Liban, nous sommes montés à Notre Dame d’Harissa et avant de rentrer à l’hôtel afin de nous préparer à la dernière soirée de Vinifest, nous avons visité les majestueuses Grottes de Jeita

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Liban est un édifice religieux catholique de l’Église maronite, lieu de pèlerinage dédié à la Vierge Marie en tant que patronne et protectrice du Liban. Situé sur une colline rocheuse dominant la mer, dans le village de Harissa (District de Kesrouan) il consiste en deux bâtiments proches mais séparés : la chapelle originale édifiée en 1908 qui est surmontée de la statue monumentale de Notre-Dame du Liban et l’église moderne de grande dimension édifiée dans les années 1980 et élevée au rang de basilique mineure.



LES GROTTES DE JEITA


Le gardien du temps à l’entrée de la grotte inférieure du site de Jeita

Situées à 20 km de Beyrouth dans la vallée de Nahr el-Kalb au Keserouan, les grottes de Jeita sont de véritables chefs-d’œuvre de la nature. Elles furent découvertes en 1836 par un Américain du nom de Thompson. Elles furent explorées systématiquement pour la première fois en 1873, puis en 1902, en 1927 et dans les années 1950.

« Je n’aurai jamais assez de mots pour remercier Neda FARAH qui nous a organisé ce voyage au Liban et qui vous a permis de découvrir quelques aspects de ce magnifique pays nommé à juste titre « la perle de l’orient », un petit territoire qui semble avoir rassemblé toute la diversité de la nature et de l’humanité. Le Liban ne cesse d’étonner par ses trésors naturels. Il conserve les empreintes et souvenirs des nombreuses civilisations qu’il a vu naître.
Vous qui nous avez accompagnés au Liban, je vous promets que vous aurez envie d’y revenir ! Avec Alain, nous y venons depuis plusieurs années avec une joie sans cesse renouvelée. Le pays, ses habitants, ses sites culturels uniques au Monde, ses vignobles, ses vignerons, ses vins, sont pour nous source de plaisir et de bonheur, et s’il vous vient l’envie de nous accompagner pour Vinifest 2018, vous serez les bienvenus ».
Brigitte Leloup

Inscrivez-vos à la newsletter ASE :

Je m'inscris
542147 visites

Association des Sommeliers d'Europe vous invite á une formation en sommelerie et à découvrir l'oénologie
par une initiation dans la dégustation du vin au cours de votre visite de cave à vin.


Site réalisé par