Certificat Sommelier Européen
Actualités
Rechercher :

Nos Ambassadrices Pays-Bas et Italie de passage à Reims (1ère partie) (23-01-2015)

REIMS 2014
Nos Ambassadrices Pays-Bas et Italie de passage à Reims
Ont visité pour vous les maisons POMMERY et MUMM
(1ère partie)


  

La maison POMMERY, une immense bâtisse de style néo-gothique qui remonte au XIXème siècle, appartient aujourd’hui à un groupe important, Vranken-Pommery Monopole, elle représente une superficie de 50 hectares.
Nous arrivons dans une allée centrale imposante, devant nous le bâtiment principal qui nous conduira dans les crayères. Différent groupes se forment en diverses langues et nous attendons que notre tour arrive tout en admirant des objets qui représentent la maison : Une capsule géante, un éléphant équilibriste, Un foudre sculpté ……..



Nous arrivons en haut de cet immense escalier de 116 marches qui nous mènera dans le cœur des crayères. 18 Km de galeries qui s’entrecroisent.
Nous sommes en 1868, quand Mme de Pommery lance ce chantier incroyable, utilisant de vieilles crayères datant de l’époque Gallo-Romaine. Celles-ci, creusée à même la craie et aménagées seront inaugurées pour la partie principale en 1878.

C'est elle-même, qui peu de temps après la création de la maison en 1856 par son mari et Narcisse GRENO, s'impose pour reprendre en main les affaires, la mort ayant emporté son mari à peine 1 an après. Nous sommes en 1858, et en ce temps là, une femme n'est pas bien vue comme dirigeante d'entreprise, mais c'est son caractère imposant qui fait de l’entreprise Pommery ce qu’elle est aujourd'hui.

En 1874, Madame Pommery désirant un vin sec et à la fois délicat, demande à son chef de cave Olivier Damas d’y travailler. Ce fut son successeur Victor Lambert qui l’élabore et le 1er Champagne Brut voit le jour : Pommery Nature 1874. C’est aussi cette année là qu’arrive le dégorgement car avant cela, les flûtes étaient utilisées pour permettre aux levures de s’y déposer dans le fond. La fresque « Le Champagne au XVIII siècle » nous offre le détail des flûtes qui étaient utilisées.

C’est aussi elle qui créa la 1ère caisse de retraite, et finança l’orphelinat de Reims. Femme de cœur, innovatrice et parfois choquante ! 


La fresque de Silène dans une des galeries en est un témoignage flagrant.

C’est le sculpteur Gustave Navlet qui créa les fresques de la maison à la lumière de sa bougie. Il dormait dans une petite cabane dans la salle même ou il travaillait. Elles sont trois : Silene, Le Champagne au XVIIIème siècle et la Fête de Bacchus. (Il sculpta aussi le foudre géant d’une autre maison alors que celui de la maison Pommery d’une contenance de 75.000 litres fut sculpté par Émile Galle, et fut envoyé aux U.S.A pour illustrer l’amitié créé par Pommery entre la France et l’Amerique en 1904). Elle a su gérer les affaires et s'imposer tout en apportant innovation et modernité.



Aujourd’hui, ce sont plus de 20 millions de bouteilles qui se reposent au fond de cette cave. 5 millions de bouteilles vendues par an, ce qui représente 1 bouteille chaque 5 secondes, mais la particularité de cette maison réside dans l'importance qui est donnée aux SALMANAZARS pour la Cuvée LOUISE. C'est en effet la seule maison qui élabore ce type de flacon en y faisant directement de la deuxième fermentation en bouteille : normalement les vins sont mis en bouteille de 75 cl, leurs sont ajoutés la liqueur de tirage, le bidule et la capsule. Elles partent ensuite pour leur deuxième fermentation en bouteilles le temps nécessaire, selon le type de Champagne désiré. Par la suite ces bouteilles sont transvasées dans les flacons de capacités spéciales.
Ici donc, les Salmanazars sont préparées directement et partent en seconde fermentations. Pas de bidule, juste la capsule.

Il faut s’imaginer qu'une SALMANAZAR (9 Litres) doit rester sur lattes pratiquement 20 ans. Le dégorgement est bien sûr manuel mais sans bain de saumure (le dégorgement est obligatoirement fait à la volée). Une difficulté supplémentaire mais un résultat exceptionnel pour un prix compréhensible. Le Salmanazar est vendu autour de 2000 €.

Parlant du prix de l’hectare de vignes, on nous explique le potentiel financier pour qui en possède. Des chiffres élevés mais je dirais simplement : on « naît » ….. ou pas champenois.

Nous continuons la visite en apprenant encore des secrets de Champagne. Par exemple qu’un bon remueur est capable de remuer 50.000 bouteilles par jour…….. oui, oui !!!!

Des expositions sont faites à l’intérieur des crayères, des personnages fabriqués en fils de coton relayés entre eux ……….. avant de sortir nous arrivons dans une salle où nous trouvons des fils de plexiglas, déposés sur le sol, exactement 140 pour représenter les 140 ans de la maison.

Nous arrivons devant une grille derrière laquelle sont exposées des bouteilles du millésime de la 1ère année de la maison qui date de 1874 et d’autres annèes importantes. Elles ne sont pas dégorgées, quels secrets d’arômes, de goûts se trouvent enfermées dedans.
Nous remontons à la surface et passons dans un couloir qui nous amène à un comptoir. C’est le moment de déguster.



Notre hôtesse commence par préparer les bouteilles. Nous dégusterons 5 cuvées différentes dont la fameuse « Cuvée Louise 1999 ».

Le coup de cœur de Corinne est le Blanc de Noirs, un assemblage de Pinot Noir et Pinot Meunier provenant d’une dizaine de Crus, un vin qui reste 3 ans sur lattes. De son côté, Isabelle a un coup de cœur pour Sylver, un tapis de soie d’une douceur en bouche incroyable avec en même temps tant de fraicheur. Ce Champagne, qui est un assemblage de 20 crus sur les 40 qui composent le Brut Royal, reste 5 longues années sur lattes. Un beau Champagne ! Le Brut Grand Cru 2004 est un assemblage de Chardonnay et Pinot Noir provenant de 7 vignobles Grands crus. Il reste au minimum 4 ans sur lattes. Une année exceptionnelle ! Un Champagne superbe. Le rosé est élaboré avec 18% de vin rouge, assemblage de Pinot Noir et de Pinot Meunier. Il reste 3 ans sur lattes.
Nous terminons avec la Cuvée Louise 1999. Un assemblage des meilleurs raisins Grands Crus, le Chardonnay vient d’Avyze et de Cramant, le Pinot noir d’Aÿ. Des vendangeurs choisis parmi les plus performants, 8 ans sur lattes minimum. Nous ne parlons pas de coup de cœur, car celui-ci, dégusté un peu plus tard, est un joyau.


Nous quittons la maison à la nuit tombée …..
À suivre !!

Inscrivez-vos à la newsletter ASE :

Je m'inscris
508104 visites

Association des Sommeliers d'Europe vous invite á une formation en sommelerie et à découvrir l'oénologie
par une initiation dans la dégustation du vin au cours de votre visite de cave à vin.


Site réalisé par