Certificat Sommelier Européen
Actualités
Rechercher :

Nos Ambassadrices Pays-Bas et Italie de passage à Reims (2ème partie) (23-01-2015)

REIMS 2014

Nos Ambassadrices Pays-Bas et Italie de passage à Reims

Ont visité pour vous les maisons POMMERY et MUMM

(2ème partie)

La Maison MUMM

C’est Peter Arnold MUMM qui crée la maison MUMM en 1761, et en 1827 ses fils, Gottlieb, Jacobus et Phillip Mumm se lancent dans la création d’une maison de champagne avec l’aide d’un producteur local. En ce temps là, la France et l’Allemagne était en bon termes. Quand en 1852, Georges Hermann Mumm, petit-fils de Peter Harnold MUMM en prend la direction, il la rebaptise G.H.MUMM et Cie. Elle prend son essor en 1875 quand il trouve l’idée géniale de se démarquer des autres champagnes en plaçant sur les bouteilles un ruban rouge, (comme celui de la Légion d’honneur Française), mais surtout de protéger l’idée en la faisant enregistrer sous le nom « Cordon Rouge ». Aujourd’hui encore ce cordon est le signe distinctif de la maison. La 1ère bouteille avec ce cordon voit le jour en 1875. C’est aussi en 1852 que les travaux pour creuser les crayères commencent mais sans utiliser le parcours des anciennes, crayères comme ce fut le cas pour la maison Pommery. Des couloirs qui se croisent sur une longueur de 25 km.

Aujourd’hui la maison appartient au groupe Pernod Ricard. Un total de 218 hectares, dont 160 classés en Grands Crus, épars autour de 8 des villages classés Grands Crus : Aÿ, Bouzy, Ambonnay, Verzy, Verzenay, Avize, Cramant et Mailly-Champagne. Leur propre vignoble ne suffisant pas à la production, c’est une collaboration avec les viticulteurs indépendants de la région qui leur permet de compléter leurs besoins en raisin.

Nous arrivons dans une cour où la décoration est plus sobre que celle de la 1ère maison que nous avons visitée.

Nous sommes accueillies dans un hall immense où un superbe escalier mène vers les pièces privatives.

La visite commence par un petit film de présentation. Un moyen de faire patienter. De belles images sans aucune autre forme d’explication.

 Nous descendons ensuite un escalier qui nous mène vers une première salle située à 7 mètres de profondeur et où se trouve l’ancien tableau de travail qui permettait de contrôler et pratiquer toutes les opérations nécessaires aux vinifications,  ainsi qu’une carte qui nous montre les pressoirs installés dans les vignobles, pressoirs présent depuis 1840. Encore aujourd’hui, il y a 7 pressoirs d’époque, appelés « Coquard ». Mumm travaille directement ses raisins dans la zone des vignobles de manière à en éviter le transport, et tout risque de les abimer, avant de transporter les jus jusqu’à la cave où sont effectuées les fermentations. Une autre particularité : une fermentation malolactique qui a lieu avant la dégustation des vins de base, un choix de la maison, signature de son style depuis toujours.

 

Nous traversons ensuite la salle des foudres qui ne sont plus utilisés depuis 1955, remplacés par des cuves en ciment jusqu’en 1991. A présent, la 1ère fermentation est faite en cuves inox. Il reste toutefois l’utilisation du bois pour la liqueur de tirage. Le champagne Cordon Rouge est élaboré en utilisant les 77 vins de base de la maison. Un assemblage vraiment personnel au Champagne Mumm.

 

Depuis 2006 c’est le jeune Didier Marioti qui est chef de cave. Je dis « jeune » car il est le plus jeune chef de cave de la Champagne.

Nous traversons ensuite la cave où se trouvaient les cuves en ciment. N’étant plus utilisées, à présent vides, il est facile de voir comment il était facile d’y pénétrer pour les nettoyer. La visite continue, nous remarquons une étagère ou sont exposées les différentes tailles de bouteilles, moins la 37,5 cl car celle-ci n’est plus utilisée. Nous redescendons alors encore 7 m pour arriver dans les crayères où reposent les bouteilles et où se produit la seconde fermentation en bouteille.

 

Nous sommes alors à 14 m sous terre, avec une température constante de 11°. Certaines bouteilles comme la Cuvée Prestige resteront 10 ans sur lattes.

25 millions de bouteilles sont élevées ici, y compris les bouteilles qui seront envoyées sur les Grands Prix de Formule 1. Mumm restant sponsor principal de la Formule 1.

x13  8 millions de bouteilles sont vendues chaque année.

Nous avançons dans la pénombre, découvrant les allées où reposent de nombreuses bouteilles. Sur des pupitres nous découvrons les bouteilles en phase de remuage, des flacons réservés à la Formule 1.

La cuvée prestige et les bouteilles « Formule 1 » sont remuées à la main. Pour les autres, l’utilisation de giropalettes est indispensable. Les remueurs de la maison sont au nombre de 2. Un travail qui implique une grande précision. Cela ne représente qu’un pour cent de bouteilles remuées. Il faut savoir que le remuage sur pupitre demande 5 à 6 semaines de travail, 1/8 de tour par jour. Avec les giropalettes, le temps est réduit à 3 ou 4 jours.

Une maison où les bouteilles millésimées ne sont pas si nombreuses, preuve que la façon de travailler et d’élaborer le champagne comme l’entendait Georges Hermann MUMM a été suivie.

Seulement 55 années millésimées depuis la création de la maison.

Pour expliquer et faire comprendre l’élaboration de leur Champagne, tout au long du parcours sont exposées certaines étapes de la  fermentation,  la position dite sur lattes, le mouvement et l’utilité du remuage de la position horizontale à la position finale, verticale.

 

Une bouteille en position verticale placée sous la lumière permet de distinguer dans goulot de la bouteille les levures qui s’y sont accumulées. Stade juste avant le dégorgement.

 

Nous arrivons à l’entrée d’une immense galerie dont on ne voit ni le début, ni la fin. Les Champs Élysées de la maison !

Une grille nous sépare de la réserve des grandes bouteilles et au milieu, trônant sur un tonneau, un exemplaire de la 1ère bouteille de la maison.

Nous terminons cette visite en parcourant un couloir, mini musée où nous retrouvons tout le matériel utilisé au début du XXème  siècle.

 

Un ascenseur nous remonte à la surface où nous sommes attendus pour démarrer la dégustation.

 

Nous commençons par déguster  La cuvée Mumm, bouteille emblématique élaborée Avec les 77 crus différents de la maison. Un grand pourcentage de Pinot Noir, 30% de Chardonnay et de Pinot Meunier qui lui apportent sa rondeur. Il passe 4 ans sur lattes.

Nous continuons avec le Brut Rosé, coup de cœur de Corinne. La aussi les 77 crus participent à son élaboration. Un assemblage de Pinot Noir, de Chardonnay et de pinot Meunier ainsi qu’un ajout de vin rouge à la hauteur de 12%. Le dosage aussi joue un rôle important dans le style de la maison, 6 gr/litres.

Mon coup de cœur est allé sur la cuvée Cordon rouge millésimé 2006, un assemblage de Pinot Noir et de Chardonnay. 6 ans sur lattes, là aussi le dosage est faible, 6 gr /litre. Un Champagne intense avec un bel équilibre.

Peu après nous avons pour notre plus grande joie, dégusté la Cuvée René LALOU 1999. Chardonnay et Pinot Noir à parts égales, ici la liqueur de tirage est élevée sous bois. Magnifique ! Une belle bouteille qui reste 12 ans sur lattes. Nous sommes dans l’excellence. Seules les parcelles Grands Crus de : les Briquettes, les Bionnes, la Croix de Cramant pour les chardonnays et les Hannepés, les Crupots, les Rochelles, les Houles pour les pinots noirs, sont sélectionnées pour obtenir le must de Mumm. Son nom est un hommage au président de la maison de 1920 à 1973. Son seau à glace lui-même est une pièce superbe.

Il est l’heure de partir, une autre journée où nous avons découvert encore de belles choses.

 

Inscrivez-vos à la newsletter ASE :

Je m'inscris
468381 visites

Association des Sommeliers d'Europe vous invite á une formation en sommelerie et à découvrir l'oénologie
par une initiation dans la dégustation du vin au cours de votre visite de cave à vin.


Site réalisé par